Le court métrage « A cœur ouvert » d’Ayekoro Kossou

10EME EDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM PANAFRICAIN DE CANNES Le court métrage « A cœur ouvert » d’Ayekoro Kossou, distingué

10EME EDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM PANAFRICAIN DE CANNES

Le court métrage « A cœur ouvert » d’Ayekoro Kossou, distingué

Ayekoro kossou 1Le réalisateur béninois Ayekoro Kossou résidant en France, a reçu une distinction honorifique à la 10ème édition du Festival International du Film Panafricain de Cannes qui s’est du 23 au 27 Avril dernier. Son second court métrage « A cœur ouvert » a reçu le DIKALO Award du meilleur court métrage de l’année. De passage au Bénin, sa terre natale, il s’est entretenu avec des journalistes culturels sur son parcours. C’était mercredi 03 septembre dernier au Centre international  Basile Kossou pour la culture, la paix et le développement (Cibako) sis à Calavi.

Réalisateur béninois, Ayekoro kossou a à son actif, deux courts métrages : un documentaire et une fiction. Il a réalisé de 2010 à 2011 un documentaire au Bénin baptisé « Un pas vers le soulagement » qui se concentre sur la situation de handicap au Bénin. Dans le synopsis, le réalisateur dévoile les actions de l’Ong Équilibre Bénin qui agit et milite pour les enfants, les familles et les personnes handicapées socialement défavorisées. Une atmosphère touchante se construit peu à peu entre l'équipe et trois jeunes  myopathes. De 2012 à 2013, Ayekoro Kossou réalise cette fois-ci en France une fiction dénommé « A cœur ouvert » qui concilie tristesse, beauté et crédibilité. Dans le synopsis, le réalisateur met en exergue la vie d’Aïssa et Georges, un couple mixte qui doit faire face aux réalités de leur environnement social proche. Marthe, mère de Georges, accepte difficilement cette relation et tente par tous les moyens de les décourager. Contre toute attente, un événement va faire basculer leurs destins.

C’est cette fiction « A cœur ouvert » qui a séduit le jury présidé par Marie-Christine DARAH qui a décerné au réalisateur béninois Ayekoro Kossou, le DIKALO Award du Meilleur Court Métrage. C’était dans le cadre de la 10ème édition du Festival International du Film Panafricain de Cannes du promoteur culturel Basile Ngangue Ebelle, placée sous le sous le thème : « Industrie du cinéma panafricain : mythe ou réalité ? ». Par cette distinction du réalisateur Ayekoro kossou fait la fierté du Bénin au-delà de ses frontières.

Henri MORGAN